Papiers Nickelés n°54

Editorial : Soutenez l’association Papiers Nickelés ! par Hélène des Hélaires

Les "fortes poitrines" d’Oziouls par Théophratse Epistolier
Quand Antoine Blondin signait Daimblond par Yves Frémion et Michel Dubois
Les trois cheveux du Chancelier Bismarck par Stéphane Mahieu
Un directeur artistique vers 1890, Constant de Tours et l’ancienne maison Quantin par Jean-Luc Buard
Pagù, une muse de la BD brésilienne par Natania A. Silva Nogueira
Les illustrateurs-voyageurs du Tour du monde par Philippe Louis-Joseph Dogué
Quand l’UNEF et Hara-kiri étaient en connivence par Yves Frémion
Alberto Fabio Lorenzi illustrateur par Angelo Luerti
"On n’impose pas la censure aux moineaux francs !", Rodolphe Salis caricaturiste par Corinne Taunay
Oups ! On a oublié Raymond Poïvet... par Philippe Lefèvre-Vakana

Couverture : dessin d’humour de Oziouls


8 €